Nos outils à votre disposition

FRED

Logiciel de Réalité Virtuelle FRED (ARCA, 2016), FRED plonge la personne accompagnée dans un environnement immersif et apaisant, avec de grandes qualités d’immersion, de mobilité et d’ergonomie. Guidée par le professionnel dans l’exploration de multiples aspects de sa vie et de sa capacité à projeter son identité dans le temps, FRED permet à la personne de vivre l’entretien dans un environnement contrôlé et rassurant, de partager ses représentations mentales, de ne pas être exposé directement au regard du professionnel, de soutenir son imagerie mentale et de développer son autonomie dans la saisie des outils d’accompagnement.

PSYCHODRAME

Le psychodrame est une méthode thérapeutique active qui permet d’explorer les problématiques d’une personne. Basé sur l’action, il permet de mettre en scène le passé, le présent et le futur, il crée l’occasion de comprendre les conflits et comment les résoudre et s’intéresse également aux situations et aux sentiments.

C’est une méthode de travail en groupe, où chaque membre du groupe participe de la dimension thérapeutique du travail. Le groupe crée une atmosphère amicale et stimulante, ludique, qui baisse les défenses de chacun, ce qui permet à chacun de rejouer les différentes dimensions de sa vie.

L’espace du psychodrame crée un environnement sûr, qui permet d’explorer ses propres besoins, pensées, sentiments et comportements, d’apprendre des autres, de savoir gérer les conflits au sein du groupe.

ENTRETIEN MOTIVATIONNEL

Méthodologie d’entretien qui envisage la motivation comme un processus à construire, à renforcer et qui traverse plusieurs étapes. Cette approche permet d’aider la personne à résoudre elle-même son ambivalence face au changement.

MINDFULNESS THERAPY

Ces thérapies, aussi appelées thérapies de pleine conscience, visent chez le patient un recentrage sur lui-même, en mobilisant les cinq sens. L’objectif est d’amener le patient à un état de conscience choisi et voulu, orienté sur l’instant présent, en opposition à un état de conscience automatique, parfois assimilé à un pilotage automatique. Durant cet état de conscience, le patient est dans un mode être et non dans un mode faire. Il doit regarder la réalité en face, dans sa globalité en acceptant qu’elle puisse être ainsi, désagréable parfois, voire douloureuse, et ce sans jugement.

Cette expérience de rapport au monde est l’occasion pour le patient de se confronter à ses pensées, ses émotions et ses sensations. En quelques expériences de cet engagement, le patient apprend à gérer ses états de pensées et se désensibilise et parvient à les mettre à distance et d’atteindre un état d’attention auto-régulée. Cette sorte de méditation se retrouve dans la troisième vague, la vague dite émotionnelle, des thérapies cognitives et comportementales.

HYPNOSE

Loin de l’hypnose de spectacle, présente à de nombreuses reprises dans les médias, l’hypnose thérapeutique est aujourd’hui un outil utilisé en psychologie et en médecine. Son objectif est de placer le patient dans un état de conscience modifié, naturel, par lequel nous passerions tous brièvement plusieurs fois par jour. Durant cet état de conscience modifiée, le praticien peut aborder avec le patient des problématiques compliquées à évoquer. Le thérapeute propose alors au patient une sorte de méditation guidée durant laquelle il lui permet de renforcer ses compétences intérieures par suggestions et/ou inductions par la parole.

Cette expérience permet au patient d’expérimenter de manière positive une situation problématique. Au cours de cette expérience le patient est en dissociation, présent de manière consciente dans la pièce avec le thérapeute tout en étant présent dans son vécu. L’hypnose est aujourd’hui utilisée dans le traitement de la douleur, pour traiter certaines angoisses et troubles anxieux, arrêter de fumer, ou encore un deuil difficile. Enfin, elle est également  utilisée dans certains hôpitaux pour faciliter les anesthésies.

RBR

Il s’agit d’un principe d’évaluation et de prise en charge des personnes ayant commis des infractions, qui est fondé sur les données probantes de la littérature scientifique et structurés sous la firme du  risque, des besoins et de la réceptivité.

Le principe du risque : l’évaluation du niveau de risque permettra d’orienter le type de prise en charge à mettre en place : il conviendra d’adapter l’intensité et le type d’accompagnement au niveau de risque de récidive de la personne.

Le principe du besoin évalue les besoins dits criminogènes qui représentent les facteurs de risque de récidive présents chez la personne devant faire l’objet d’un ciblage par le professionnel qui l’accompagne, ou dans un programme adapté, dans l’objectif de diminuer la probabilité d’une récidive.

Le troisième principe renvoie à la réceptivité du sujet et rétroactivement à celle des professionnels qui l’accompagnent. Ce principe indique que mettre en adéquation l’intervention des professionnels avec les capacités et motivations du sujet optimise les résultats en matière de prévention de la récidive.

NOS MODÈLES

EMDR

Psychothérapie reconnue comme thérapeutique par l’OMS

La thérapie EMDR (désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires) repose sur l’idée que les pensées, les sentiments et les comportements négatifs découlent de souvenirs non assimilés. Le traitement utilise des procédures standardisées, impliquant notamment de se concentrer simultanément sur les associations spontanées d’images, de pensées, d’émotions et de sensations corporelles traumatisantes, et la stimulation bilatérale, généralement sous forme de mouvements oculaires répétitifs.
L’EMDR vise à réduire la détresse subjective et à renforcer les convictions d’adaptation liées à l’évènement traumatique. Cette technique n’implique pas de descriptions détaillées de l’évènement, de remise en question directe des convictions, d’exposition prolongée ou d’exercices à domicile.

Article Le Monde sur EMDR France

Reportage TV suite aux attentats du Bataclan

GLM

Le Good Lives Model permet d’envisager l’accompagnement des personnes de façon holistique et constructive, orienté sur leurs possibilités personnelles et environnements favorisants plutôt que sur leurs déficits individuels, dans l’objectif d’une identité dite cohérente et d’une vie harmonieuse .

Ce modèle considère que l’être humain est constamment en recherche de buts fondamentaux, nommés « biens primaires » qui donnent un sens à sa vie, permettent de s’épanouir et d’atteindre un niveau supérieur de bien-être psychologique. Les biens primaires sont les aspects personnels de la personne, ce qui la constitue, ses activités, apprentissages ; et les « biens secondaires » sont les moyens concrets que trouve l’individu pour accéder aux biens primaires. Nous intégrons ici les questions de disposition au traitement et d’autorégulation des personnes.

C’est un modèle de développement personnel d’une vie identitaire positive et de bien-être psychologique.

ENTRETIEN TEMPOREL -TIME-

Le modèle temporel cherche à identifier précisément et accompagner les sujets dans la problématique de la fixation dans le présent et la difficulté à planifier le futur.

L’accompagnement temporel correspond à la volonté d’investiguer avec la personne ses perspectives futures et ses changements. La problématique centrale de l’accompagnement est la capacité (ou incapacité) à se projeter dans un projet futur, à le planifier, à se sentir investi par lui en tant que réalisation d’un projet venant de soi. Il faut dès lors trouver un équilibre entre la projection de son identité dans le futur et l’investissement du présent, seule période temporelle concrète et constructrice du futur.

TCC

Les Thérapies Cognitivo-Comportementales et Emotionnelles, dites TCC (ou TCCE), sont des méthodes de soin structurés pour des thérapies brèves. La thérapie se centre sur les comportements problématiques du présent, qui génèrent des symptômes au patient. Les techniques TCC analyseront et interviendront sur les comportements, les pensées et les émotions, via des exercices au quotidien dans des situations concrètes. Les thérapies TCC permettent au patient de constater par lui-même son évolution jusqu’à une sortie de ses difficultés.

LA JUSTICE RESTAURATIVE

La Justice restaurative propose aux personnes en manifestant le besoin d’être entendues et réunies afin d’échanger autour d’une situation ayant occasionnée des répercussions (une infraction, dans le cadre de la Loi). En complément ou en alternative de la Justice pénale traditionnelle, la Justice restaurative offre l’opportunité aux personnes volontaires de se rencontrer, avec la préparation et le soutien d’un facilitateur. La Justice restaurative est intégrée dans le droit français depuis la Loi du 15/08/2014 et précisée dans l’application avec la circulaire ministérielle de mars 2017.